FAQ

Retour à la page d'accueil

Comment est-ce que le CNJF est passé du 17 millions à 130 millions à 62 millions?

Le 17 million n’était pas un montant soumis par le CNJF. C’était plutôt le budget du cahier de candidature déposé par le gouvernement du N.-B. en 2015.

Le CNJF, un organisme sans but lucratif crée en 2017, a déposé en mars 2018 un plan d’affaires avec un budget total de 130 millions. Un plan d’affaires qui a été examiné par un expert consultant externe embauché par le gouvernement du Canada. Le montant comprenait un budget d’opération, des contributions en nature de divers partenaires et une série de projets d’infrastructure. Le plan d’affaires devait être le point de départ des négociations.

Suite aux chiffres véhiculés par les gouvernements du Canada et du Nouveau-Brunswick, le CNJF a été retravaillé le budget pour arriver à un montant de 62 millions. Ce montant ne comprend pas les contributions en nature ni les quelques projets d’infrastructure qui restaient à être négociés avec les bailleurs de fonds.

Que sont les Jeux de La Francophonie?

L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a choisi le Nouveau-Brunswick comme hôte de la 9e édition des Jeux de la Francophonie. Ces jeux sont le plus important événement sportif et culturel des pays et États membres de l’OIF (88) et ils sont l’occasion pour les athlètes et artistes – qu’ils soient de langue française ou non – de se réunir pour célébrer le sport et la culture francophone. Les Jeux de la Francophonie de 2021 auront lieu à Moncton-Dieppe pendant une période de dix jours, du vendredi 23 juillet au dimanche 1er août 2021.

Qui participent aux Jeux?

À l’occasion des Jeux de la Francophonie, plus de 3 000 athlètes et artistes de haut calibre, de plus de 50 pays et États, se réunissent. Les Jeux englobent huit disciplines sportives, douze concours culturels et ils sont ouverts aux représentants de tous les pays et États membres de l’OIF, et ce, peu importe la langue qu’ils emploient. Il est prévu que plus de 150 000 spectateurs et spectatrices assisteront aux divers événements sportifs et culturels, de même qu’aux autres activités tenues en marge des Jeux.

Pourquoi l’écart entre le dossier de candidature et le plan d’affaires?

La candidature préparée et déposée par le gouvernement du Nouveau-Brunswick 2015 comprenait une estimation de coût qui reposait sur le budget conventionnel prescrit par le Comité international des Jeux de la Francophonie (CIJF). Le plan d’affaires qui a été élaboré en 2018 par le Comité national organisateur des Jeux de la Francophonie de 2021 (CNJF), en collaboration avec des experts de renommée internationale, comprenait une analyse approfondie et des renseignements détaillés. Le Comité comprend que les coûts sont une source de préoccupation et il est déterminé à travailler avec ses partenaires fédéraux, provinciaux et municipaux pour explorer toutes les possibilités.

Quelle formule a été utilisée pour calculer les retombées économiques?

Le CNJF a utilisé un modèle économique élaboré par l’Alliance canadienne du tourisme sportif (ACTS) qui permet d’établir de prévoir l’impact économique que la présentation d’une manifestation sportive est susceptible de générer au sein d’une communauté, tant au niveau régional, provincial et national. Le modèle MEETS/STEAM 2.0 – Modèle d’évaluation économique du tourisme sportif – est mis à la disposition des organisateurs d’événements. Il permet aux promoteurs de mesurer à l’avance le potentiel d’activité économique que la manifestation peut générer et, par la suite, grâce aux résultats d’une enquête appropriée réalisée pendant la manifestation, d’évaluer dans quelle mesure les prévisions d’impact économique se sont avérées justes.

Depuis 2006, l’outil a aussi été utilisé pour évaluer l’impact économique de plus de 200 événements de différentes envergures, tels que la Coupe du monde féminine FIFA 2015 qui s’est tenue au Canada, le Championnat mondial de hockey sur glace féminin de l’IIHF 2016 à Kamloops en Colombie-Britannique, le Défi mondial junior A de Hockey Canada 2017 de Truro en Nouvelle-Écosse et le match des étoiles de la « National Basketball Association (NBA) » qui s’est tenu à Toronto en 2016.

Pour plus de renseignements, consultez le https://canadiansporttourism.com/fr/outils-de-lindustrie/impact-economique.html

Quelle est la composition du conseil d’administration du CNJF?

Le conseil d’administration du CNJF est composé de 11 membres bénévoles; 5 représentants nommés par le gouvernement du Nouveau-Brunswick, 4 représentants nommés par le gouvernement du Canada et un membre pour représenter chacune des villes de Moncton et Dieppe.

En quoi consiste le rapport préparé par les experts-comptables de MNP?

Comme dans tout cadre d’analyse d’une demande de financement pour de grands jeux, le gouvernement fédéral a confié au cabinet MNP le mandat d’examiner le plan d’affaires soumis par le Comité national organisateur des Jeux de la Francophonie de 2021 (CNJF). Le rapport de MNP a été distribué aux partenaires financiers vers la fin du mois d’octobre 2018. On pouvait y lire que le travail accompli par le Comité était rigoureux et complet et qu’il existe divers scénarios au chapitre des coûts. Le comité examine présentement le rapport et analyse les options proposées de réduction des coûts. Le Comité demeure en discussion avec les partenaires financiers afin de s’assurer que les Jeux répondent à leurs attentes et tiennent compte de leurs ressources tout en générant des retombées positives optimales pour la région.